Tous les examens médicaux restent désespérément muets

En absence de traitement causal les fibromyalgiques sont souvent considérés comme relevant d’une maladie psychiatrique avec un versant dépressif. Certes, dans la mesure où aucun examen n’explique l’intensité des symptômes, et dans la mesure où il leur souvent demandé de « prendre sur eux » et maîtriser leur stress, bon nombre finissent par déprimer comme chacun pourrait le faire, face à une situation sans issue.