Electro hyper sensibilité (EHS)

 

Electro-hyper-sensibilité EHS
Aujourd’hui nous sommes littéralement plongés dans un bain électromagnétique, une « brume électromagnétique » invisible   produite par tous les objets sans fil. Il semblerait que certains d’entre nous expriment, à des degrés divers, une sorte de  sensibilité électromagnétique, d’hypersensibilité électrique ou d’électro-hyper-sensibilité EHS. Cela se manifeste par des troubles d’ordre neurologique, ou allergiques, ou immunitaire et hormonal. (Prof. Cyril W. Smith de l’Université de Salford, Prof. W. Rea de l’Université de Dallas, et enfin du Professeur Olle Johansson).
Les chercheurs ont souvent noté la présence de métaux en bouche (amalgames dentaires) avec lesquels les courants pourraient entrer en interférence. Les symptômes décrits sont souvent communs avec les 100 symptômes de la fibromyalgie décrits par A. Mergui : - acouphènes, irritabilité, fatigue, maux de tête, nausées, problèmes visuels, problèmes de peau : tâches, irritations, herpès, sensation de chaleur anormale,  picotement du visage et/ou d’autres parties du corps, chocs électriques fréquents, dérèglement hormonal, palpitations cardiaques, arythmie, maux de dents et des mâchoires ( sensation de courant électrique avec goût métallique), sensation d’oppression, douleurs musculaires et des articulations, troubles du sommeil…
En dehors des traitements préconisés par les spécialistes, il y a lieu de réaliser une prévention consistant à faire une éviction des métaux sur son corps qui réagissent comme des antennes aux EHS. Les bijoux, les lunettes en métal les piercings et les métaux  dentaires doivent être testés d’abord par le praticien qui connaît l’art dentaire et ostéopathique.  Au niveau dentaire, si cela est nécessaire, il y aura lieu de n’utiliser que des reconstructions sans métal, en favorisant la porcelaine sur zircone.