Douleurs partout, Douleurs des épaules

Le fibromyalgique se réveille déjà épuisé car son sommeil n’a pas été réparateur ; il est  ankylosé, le cou bloqué, enserré dans une gangue; le dos raide en béton, donnant l’impression d’être enfermé dans une lourde armure qui paralyse. Il lui est nécessaire de « s’échauffer et de se dérouiller» pour ramollir cette lourde carapace douloureuse. Chaque point de son corps est devenu le siège de souffrance même au simple effleurement. Ils souffrent de dermalgies insupportables au point que le port de certains vêtements est devenu douloureux. Le baiser peut être douloureux. Ce corps douloureux ne  leur permet plus de courir, de nager, de marcher, de rester debout, de rester assis… Pour un fibromyalgique il est plus facile d’énumérer les quelques endroits du corps qui sont épargnés par la douleur, tant ces douleurs sont multifocales. Ces douleurs siègent sur  la joue, à la tête, à l’oreille, derrière l’orbite, sur l’occiput, sur les tempes, dans le cou, dans les épaules, les omoplates, le dos, les hanches, le genou, le pied, les orteils, le ventre, les ovaires…